Notre Mission

La recherche de provenance relève du travail des musées, des bibliothèques, des archives et du marché de l’art. Outre l’identification des dénommés biens culturels illicitement acquis, ce type de recherche diffuse les connaissances sur l’histoire des collections et des institutions. Elle permet la compréhension du processus d’évaluation, ou encore l’appropriation de ce qui est aujourd’hui défini comme biens culturels. De plus, la recherche de provenance s’intègre tant dans la recherche universitaire que dans la recherche professionnelle et l’enseignement. L’Histoire fait également appel aux informations obtenues par la recherche de provenance dans ses études sur l’Holocaust. Les études d’histoire de l’art et de sociologie d’art ont également souvent recours à la recherche de provenance pour investiguer les différents aspects de la translocation et l’évolution du goût.

Dans ce contexte, l’Arbeitskreis Provenienzforschung e.V. se consacre à l’optimisation des conditions de recherches au sein d’institutions publiques et privées qui engagent des chercheurs principalement pour des contrats courts sur des projets aux financements externes ; ces contrats compromettant la durabilité des projets et la documentation des résultats de recherches sur le long terme. Par ailleurs, le groupe de travail s’adresse aux gouvernements fédéraux, aux administrations politiques régionales, départementales et communales afin d’accroître leurs efforts envers la promotion des infrastructures de recherches, y compris numériques.

La recherche de provenance diligente peut être uniquement menée grâce à des sources documentaires adéquatement structurées, ainsi qu’à l’identification de fonds d’archives uniques. Parallèlement, de nouvelles connaissances issues de projets interdisciplinaires récents doivent être répertoriées et partagées de manière transparente.

Meike Hopp (Présidente), Sven Haase, Christian Klösch, Carolin Lange et Johanna Poltermann.
Comité de l’Arbeitskreis Provenienzforschung e.V.